Trois étudiants de l'université de Daloa, dans le centre de la Côte d'Ivoire, ont lancé une application destinée aux agriculteurs, leur permettant d'apprendre à fabriquer et utiliser des engrais et insecticides bio à partir de déchets organiques. Appelée "BioSave", elle est testée depuis le mois d'août auprès de 150 agriculteurs.

La Côte d'Ivoire est la première puissance agricole d'Afrique de l'Ouest. Les agriculteurs du pays approvisionnent non seulement le marché intérieur, mais aussi les autres pays francophones de la région, comme le Burkina Faso, le Mali, la Guinée, le Niger, le Togo et le Bénin.

Lors de leurs études en sciences environnementales à l'université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, des étudiants se sont rendus compte que beaucoup d'agriculteurs utilisaient des engrais et des insecticides chimiques, souvent chers, et sans nécessairement savoir comment les doser.

Pour promouvoir des méthodes de production respectueuses de l'environnement et moins coûteuses, Konan Jeanne Armelle Manhounou et Guehi Jonas Robert ont alors décidé de développer une application pédagogique destinée aux agriculteurs, leur permettant de fabriquer eux-mêmes de l'engrais biologique. Pour cela, ils ont fait appel à un ancien élève de l'université en reconversion dans les nouvelles technologies, Kouassi Kotchi Willy Ramses, en août 2018.


 

Les trois fondateurs de l'application. Photo envoyée par Kouassi Kotchi Willy Ramses.


Un an plus tard, les trois jeunes, âgés de 27 à 29 ans, ont finalement mis sur pied un prototype de l'application BioSave. Cette première version est actuellement testée auprès de 150 agriculteurs du village de M'bayakro, situé à quelques kilomètres de Daloa.

Source : france24.com