Abidjan, 07 sept 2020 (AIP)- L’université de Parme (Italie) a signé, le lundi 07 septembre 2020, à Abidjan, un accord de partenariat avec l’université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo et l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Adama Diawara.

Selon le directeur général de l’INP-HB, Koffi N’Guessan, ce protocole de partenariat porte sur l’échange d’enseignants, de chercheurs et d’étudiants, la production conjointe de publication de haut niveau scientifique, de développement conjoint de projets de recherche dans les domaines d’intérêt commun, l’organisation de conférence et de séminaire ainsi que la création, le développement et la promotion conjointe d’activité de formation innovantes.

« Ce sont des initiatives louables qu’il faut encourager. Ces accords vont permettre de booster la recherche scientifique de sorte qu’il ait une plus-value au niveau de la qualité de nos formations, également au niveau du rayonnement national et international de nos structures d’enseignement supérieur et de recherche scientifique. J’ose espérer que ce protocole va permettre de signer beaucoup de projets de recherche qui seront bénéfiques au système de recherche », a indiqué Pr Diawara.

La directrice du centre universitaire pour la coopération internationale de l’université de Parme, Nadia Monacelli, a exprimé son souhait de voir s’établir un partenariat gagnant-gagnant à travers cet accord.

« Nous avons besoin de votre jeunesse, de votre expertise sur des conditions humaines, géographiques et de développement auxquelles nous commençons à être confrontés, dont nous n’avons pas la maîtrise. Nous avons besoin de pouvoir construire ensemble les jeunes de demain. Nous tenons particulièrement à la possibilité d’envisager des formations conjointes », a signifié Mme Monacelli.

L’université de Parme  est l’une des universités les plus anciennes au monde, ayant été fondée en 962. Elle comprend actuellement 30 000 étudiants qui se forment en agraire, architecture, pharmacie, ingénierie et sciences mathématiques, physiques et naturelles

(AIP)